Wein und Rebsorten

vins et cépages

Selon l'AOC, dix cépages différents peuvent être utilisés pour la production d'Armagnac. Cependant, seuls quatre d'entre eux sont exploités : l'Ugni Blanc, le Baco, le Colombard et la Folle Blanche.

Les six autres représentent moins de 1% des vignes : Plant de Graisse, Clairette de Gascogne, Jurançon Blanc, Meslier Saint François, Mauzac Blanc et Mauzac Rosé.

Au total, 5513ha sont destinés à la culture de la vigne sur le territoire de l'AOC. Cependant, seuls 2238ha sont actuellement utilisés pour l'Armagnac. La surface restante est utilisée pour les vins des Côtes de Gascogne, le Floc de Gascogne (un vin fortifié local) et d'autres produits. Chaque année, les caves doivent décider d'ici la fin du mois de juillet quelle part de leur superficie sera utilisée pour l'Armagnac l'année prochaine.

Sur les 2238ha les cépages se répartissent comme suit :

  • Ugni Blanc : 1092ha (48,8%)
  • Baco : 626 ha (27,9 %)
  • Colombard : 395ha (17,6%)
  • Folle Blanche : 107ha (4,7%)
  • Autres : 18ha (0,8%)

Comme à Cognac, l'Ugni Blanc y est le plus distribué. À un peu moins de 50 %, la proportion est nettement inférieure à celle du cognac, qui domine à 98 %.

Au cours des dernières décennies, la surface activement utilisée pour l'Armagnac n'a cessé de diminuer : en 1995, elle était de 11 007 ha.

vignobles

Les vignobles d'Armagnac, contrairement à beaucoup de leurs homologues allemands, ne sont pas de véritables montagnes ou des pentes abruptes, mais plutôt des vignobles ou des vignobles.

La distance entre deux rangs de vigne dans le "vignoble" ne peut excéder 3,50 m et au moins 2 200 pieds doivent être plantés par hectare.

Les vignes doivent être taillées au moins une fois par an. Les deux méthodes suivantes sont autorisées :

  • cordon coupé
  • Taille Guyot (simple ou double)

Le vin

Immédiatement après la récolte, les raisins sont pressés puis fermentés. Seuls les raisins provenant de la même récolte peuvent être traités ensemble.

Le vin fini est très acide et très trouble en raison de la levure fine. Avec sa faible teneur en alcool, généralement de 8 à 10 %, il convient parfaitement à la distillation. Mais je ne recommanderais pas nécessairement le pur plaisir si vous n'aimez pas le chewing-gum Center Shock. ;)

Selon l'AOC, le vin doit avoir les caractéristiques suivantes :

  • une acidité ne dépassant pas 14,28 milliéquivalents par litre (0,70 g H2SO4 par litre)
  • un maximum de 20 milligrammes de dioxyde de soufre (SO2) par litre (les raisins, le moût et le vin ne doivent pas être sulfurés !)
  • une teneur en alcool naturel comprise entre 7,5% et 12%. Cependant, les caves que nous connaissons produisent un vin titrant jusqu'à 10% d'alcool.

Le rendement annuel autorisé est de 120 hectolitres de vin par hectare avec une teneur en alcool de 10 %. Les quantités produites qui dépassent ce rendement annuel maximum autorisé doivent être détruites. Les quantités tournent généralement autour de 100 hectolitres de vin par hectare.

Les vins sont distillés sans levure grossière (lies grossières), mais doivent contenir des levures fines (lies fines).

Folle Blanche

Colombard

bacon

Ugni Blanc

___
Sources photos et statistiques : BNIA , 2021.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.


Vous aimerez peut-être aussi ces articles

Voir toutes
Bonne année 2024 - Nouvel Armagnac disponible !
Commande n°4000 et 2ème anniversaire !
1 an Armagnac.de !